Connectez-vous

MESSE LUNDI VINGT-QUATRIÈME SEMAINE DE TEMPS ORDINAIRE 2012

Vous pouvez installer notre extension du cycle liturgique sur votre site Blogger, Wordpress et Joomla.

L'Eglise catholique romaine, selon le calendrier général romain, célèbre (Lundi, 2012-09-17) ce qui suit:

  • Saint Robert Bellarmin, évêque et docteur 2012:

    PREMIÈRE LECTURE DE LA MESSE

    Sagesse 7, 7-10. 15-16

    PSAUME RESPONSORIAL

    Psaumes de Salomon 18, 8. 9. 10. 11

    GOSPEL DE LA MESSE

    Matthieu 7, 21-29

  • LUNDI VINGT-QUATRIÈME SEMAINE DE TEMPS ORDINAIRE 2012:

    Temps Ordinaire.

    PREMIÈRE LECTURE DE LA MESSE

    Première épître aux Corinthiens 11, 17-26

    Frères, puisque j'ai commencé à vous faire des critiques, je ne vous félicite pas pour vos réunions : elles vous font plus de mal que de bien. Tout d'abord, quand votre Église se réunit, il paraît qu'il subsiste parmi vous des divisions, et je crois que c'est assez vrai, car il faut bien qu'il y ait parmi vous des groupes qui s'opposent, pour qu'on reconnaisse ceux d'entre vous qui ont une valeur éprouvée.
    Donc, quand vous vous réunissez tous ensemble, ce n'est plus le repas du Seigneur que vous prenez : en effet, chacun se précipite pour prendre son propre repas ; alors l'un reste affamé, tandis que l'autre a trop bu. N'avez-vous donc pas de maisons pour manger et pour boire ? Méprisez-vous l'Église de Dieu au point d'humilier ceux qui n'ont rien ? Que puis-je vous dire ?vous féliciter ? Non, pour cela je ne vous félicite pas!
    Je vous ai pourtant transmis, moi, ce que j'ai reçu de la tradition qui vient du Seigneur : la nuit même où il était livré, le Seigneur Jésus prit du pain, puis, ayant rendu grâce, il le rompit, et dit : « Ceci est mon corps, qui est pour vous. Faites cela en mémoire de moi. »
    Après le repas, il fit de même avec la coupe, en disant : « Cette coupe est la nouvelle Alliance en mon sang. Chaque fois que vous en boirez, faites cela en mémoire de moi. » Ainsi donc, chaque fois que vous mangez ce pain et que vous buvez à cette coupe, vous proclamez la mort du Seigneur, jusqu'à ce qu'il vienne.

    PSAUME RESPONSORIAL

    Psaumes de Salomon 39 (40), 7-8a, 8b-9, 10, 17

    Nous annonçons la mort du Seigneur jusqu'à ce qu'il vienne.
    Tu ne voulais ni offrande ni sacrifice,
    tu as ouvert mes oreilles ;
    tu ne demandais ni holocauste ni victime,
    alors j'ai dit : « Voici, je viens.

    « Dans le livre, est écrit pour moi
    ce que tu veux que je fasse.
    Mon Dieu, voilà ce que j'aime :
    ta loi me tient aux entrailles. »

    J'annonce la justice
    dans la grande assemblée ;
    vois, je ne retiens pas mes lèvres,
    Seigneur, tu le sais.

    Mais tu seras l'allégresse et la joie
    de tous ceux qui te cherchent ;
    toujours ils rediront : « Le Seigneur est grand ! »
    ceux qui aiment ton salut.

    Acclamation de l'Évangile

    Jn 3, 16

    Alléluia. Alléluia. Dieu a tellement aimé le monde qu'il a donné son Fils unique. Tout homme qui croit en lui possède la vie éternelle. Alléluia.

    GOSPEL DE LA MESSE

    Jésus exauce un centurion romain à cause de sa foi

    Lc 7, 1-10

    Évangile de Jésus Christ selon saint Luc.

    Après avoir achevé tout son discours devant le peuple, Jésus entra dans la ville de Capharnaüm.
    Un centurion de l'armée romaine avait un esclave auquel il tenait beaucoup ; celui-ci était malade, sur le point de mourir.Le centurion avait entendu parler de Jésus ; alors il lui envoya quelques notables juifs pour le prier de venir sauver son esclave.
    Arrivés près de Jésus, ceux-ci le suppliaient : « Il mérite que tu lui accordes cette guérison. Il aime notre nation : c'est lui qui nous a construit la synagogue. »
    Jésus était en route avec eux, et déjà il n'était plus loin de la maison, quand le centurion lui fit dire par des amis : « Seigneur, ne prends pas cette peine, car je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit. Moi-même, je ne me suis pas senti le droit de venir te trouver. Mais dis seulement un mot, et mon serviteur sera guéri. Moi qui suis un subalterne, j'ai des soldats sous mes ordres ; à l'un, je dis : 'Va', et il va ; à l'autre : 'Viens', et il vient ; et à mon esclave : 'Fais ceci', et il le fait. »
    Entendant cela, Jésus fut dans l'admiration. Il se tourna vers la foule qui le suivait : « Je vous le dis, même en Israël, je n'ai pas trouvé une telle foi ! »

    De retour à la maison, les envoyés trouvèrent l'esclave en bonne santé.

Contenu mis à jour le 2012-01-10T00:00:00Z