Connectez-vous

MESSE SAMEDI SIXIÈME SEMAINE DE TEMPS ORDINAIRE 2014

Vous pouvez installer notre extension du cycle liturgique sur votre site Blogger, Wordpress et Joomla.

L'Eglise catholique romaine, selon le calendrier général romain, célèbre (Samedi, 2014-02-22) ce qui suit:

  • Chaire de saint Pierre, apôtre 2014:

    PREMIÈRE LECTURE DE LA MESSE

    Exhortation de Pierre aux pasteurs de l'Église

    1 P 5, 1-4

    Lecture de la première lettre de saint Pierre Apôtre.

    Frères, je m'adresse à ceux qui exercent parmi vous la fonction d'Anciens, car moi aussi je fais partie des Anciens, je suis témoin de la passion du Christ, et je communierai à la gloire qui va se révéler.
    Soyez les bergers du troupeau de Dieu qui vous est confié;veillez sur lui, non par contrainte mais de bon cœur, comme Dieu le veut;non par une misérable cupidité mais par dévouement;non pas en commandant en maîtres à ceux dont vous avez reçu la charge, mais en devenant les modèles du troupeau.
    Et, quand se manifestera le berger suprême, vous remporterez la couronne de gloire qui ne se flétrit pas.

    PSAUME RESPONSORIAL

    Ps 22, 1-2b, 2c-3, 4, 5, 6

    R/ Le Seigneur est mon berger rien ne saurait me manquer.
    Le Seigneur est mon berger,    je ne manque de rien.Sur des prés d'herbe fraîche,    il me fait reposer.Il me mène vers les eaux tranquilles    et me fait revivre;Il me conduit par le juste chemin    pour l'honneur de son nom.Si je passe un ravin de ténèbres,    je ne crains aucun mal, car tu es avec moi,    ton bâton me guide et me rassure.Tu prépares la table pour moi    devant mes ennemies;Tu répands le parfum sur ma tête,    ma coupe est débordante.Grâce et bonheur m'accompagnent    tous les jours de ma vie.J'habiterai la maison du Seigneur    pour la durée de mes jours.

    Acclamation de l'Évangile

    cf. Mt 16, 18

    Alléluia. Alléluia.  Sur la foi de Pierre, le Seigneur a bâti son Église, et les puissances du mal n'auront sur elle aucun pouvoir. Alléluia.

    GOSPEL DE LA MESSE

    Sur cette pierre je bâtirai mon Église

    Mt 16, 13-19

    Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu.

    Jésus était venu dans la région de Césarée-de-Philippe, et il demandait à ses disciples : « Le Fils de l'homme, qui est-il, d'après ce que disent les hommes ? »
    Ils répondirent : « Pour les uns, il est Jean Baptiste;pour d'autres, Élie;pour d'autres encore, Jérémie ou l'un des prophètes. »
    Jésus leur dit : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? »
    Prenant la parole, Simon-Pierre déclara : « Tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant ! »
    Prenant la parole à son tour, Jésus lui déclara : « Heureux es-tu, Simon fils de Yonas : ce n'est pas la chair et le sang qui t'ont révélé cela, mais mon Père qui est aux cieux.
    Et moi, je te le déclare : Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église;et la puissance de la Mort ne l'emportera pas sur elle.
    Je te donnerai les clefs du Royaume des cieux : tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les cieux. »

  • SAMEDI SIXIÈME SEMAINE DE TEMPS ORDINAIRE 2014:

    Temps Ordinaire.

    PREMIÈRE LECTURE DE LA MESSE

    Les dangers de la parole

    Jc 3, 1-10

    Lecture de la lettre de saint Jacques.

    Mes frères, ne croyez pas avoir tous la mission d'enseigner : vous le savez bien, nous qui enseignons, nous serons jugés plus sévèrement.
    Car nous commettons tous beaucoup de fautes. Si quelqu'un ne commet pas de fautes en paroles, c'est un homme parfait, capable de mettre un frein à tous les instincts de son corps.
    En mettant un frein dans la bouche des chevaux pour qu'ils nous obéissent, nous dirigeons tout leur corps.
    Voyez aussi les navires : quelles que soient leur taille et la force des vents qui les poussent, ils sont dirigés par un tout petit gouvernail au gré de celui qui tient la barre.
    De même notre langue, qui est une si petite partie de notre corps : elle peut se vanter de faire de grandes choses. Voyez encore : une toute petite flamme peut mettre le feu à une grande forêt.
    La langue aussi est un feu, elle est le monde de la méchanceté;cette langue est une partie de nous-mêmes, et c'est elle qui contamine le corps tout entier, elle met le feu à toute notre existence, un feu qu'elle tient de l'enfer.
    Les humains sont arrivés à dompter et à domestiquer toutes les espèces de bêtes et d'oiseaux, de reptiles et de poissons;mais la langue, aucun homme n'est arrivé à la dompter, vraie peste, toujours en mouvement, remplie d'un venin mortel.
    Elle nous sert à bénir le Seigneur notre Père, elle nous sert aussi à maudire les hommes, eux qui ont été créés à l'image de Dieu.
    Bénédiction et malédiction sortent de la même bouche.
    Mes frères, il ne doit pas en être ainsi.

    PSAUME RESPONSORIAL

    Ps 11, 2-3, 4-5, 7-8

    R/ Sauve-nous, Seigneur !
    Seigneur, au secours ! Il n'y a plus de fidèle ! La loyauté a disparu chez les hommes.Entre eux la parole est mensonge, cœur double, lèvres menteuses.Que le Seigneur supprime ces lèvres menteuses, cette langue qui parle insolemment,ceux-là qui disent : « Armons notre langue ! À nous la parole ! Qui sera notre maître ? » Les paroles du Seigneur sont des paroles pures, argent passé au feu, affiné sept fois. Toi, Seigneur, tu tiens parole, tu nous gardes pour toujours de cette engeance.

    Acclamation de l'Évangile

    Ps 98, 5

    Alléluia. Alléluia. Exaltez le Seigneur notre Dieu, prosternez-vous devant sa sainte montagne : car il est saint ! Alléluia.

    GOSPEL DE LA MESSE

    La Transfiguration : de la souffrance à la gloire

    Mc 9, 2-13

    Évangile de Jésus Christ selon saint Marc.

    Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean, et les emmène, eux seuls, à l'écart sur une haute montagne. Et il fut transfiguré devant eux.
    Ses vêtements devinrent resplendissants, d'une blancheur telle que personne sur terre ne peut obtenir une blancheur pareille.
    Élie leur apparut avec Moïse, et ils s'entretenaient avec Jésus.
    Pierre alors prend la parole et dit à Jésus : « Rabbi, il est heureux que nous soyons ici ! Dressons donc trois tentes : une pour toi, une pour Moïse et une pour Élie. »
    De fait, il ne savait que dire, tant était grande leur frayeur.
    Survint une nuée qui les couvrit de son ombre, et de la nuée une voix se fit entendre : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé. Écoutez-le. »
    Soudain, regardant tout autour, ils ne virent plus que Jésus seul avec eux.

    En descendant de la montagne, Jésus leur défendit de raconter à personne ce qu'ils avaient vu, avant que le Fils de l'homme soit ressuscité d'entre les morts.
    Et ils restèrent fermement attachés à cette consigne, tout en se demandant entre eux ce que voulait dire : « ressusciter d'entre les morts ».

    Ils l'interrogeaient : « Pourquoi les scribes disent-ils que le prophète Élie doit venir d'abord ? »
    Jésus leur dit : « Certes, Élie viendra d'abord pour remettre tout en place. Mais alors, pourquoi l'Écriture dit-elle, au sujet du Fils de l'homme, qu'il souffrira beaucoup et sera méprisé ?
    Eh bien ! je vous le déclare : Élie est déjà venu, et ils lui ont fait tout ce qu'ils ont voulu, comme l'Écriture le dit à son sujet. »

Contenu mis à jour le 2012-01-10T00:00:00Z