Connectez-vous

MESSE LUNDI SEIZIÈME SEMAINE DE TEMPS ORDINAIRE 2013

Vous pouvez installer notre extension du cycle liturgique sur votre site Blogger, Wordpress et Joomla.

L'Eglise catholique romaine, selon le calendrier général romain, célèbre (Lundi, 2013-07-22) ce qui suit:

  • Sainte Marie-Madeleine 2013:

    PREMIÈRE LECTURE DE LA MESSE

    J'ai cherché celui que mon cœur aime

    Ct 3, 1-4a

    Lecture du Cantique des cantiques.

    Sur mon lit, la nuit, j’ai cherché celui que mon âme désire ; je l’ai cherché ; je ne l’ai pas trouvé. Oui, je me lèverai, je tournerai dans la ville, par les rues et les places : je chercherai celui que mon âme désire ; je l’ai cherché ; je ne l’ai pas trouvé. Ils m’ont trouvée, les gardes, eux qui tournent dans la ville : « Celui que mon âme désire, l’auriez-vous vu ? » À peine les avais-je dépassés, j’ai trouvé celui que mon âme désire : je l’ai saisi et ne le lâcherai pas.

    PSAUME RESPONSORIAL

    Ps 62, 2, 3-4, 5-6, 8-9

    R/ Mon âme à soif de toi, Seigneur mon Dieu !
    Dieu, tu es mon Dieu, je te cherche dès l'aube : mon âme a soif de toi ; après toi languit ma chair, terre aride, altérée, sans eau. Je t'ai contemplé au sanctuaire, j'ai vu ta force et ta gloire. Ton amour vaut mieux que la vie : tu seras la louange de mes lèvres !Toute ma vie je vais te bénir, lever les mains en invoquant ton nom.Comme par un festin je serai rassasié ; la joie sur les lèvres, je dirai ta louange.Oui, tu es venu à mon secours : je crie de joie à l'ombre de tes ailes.Mon âme s'attache à toi, ta main droite me soutient.

    Acclamation de l'Évangile

    Alléluia. Alléluia. Au matin de Pâques, Marie Madeleine annonce aux disciples : « J'ai vu le tombeau du Christ vivant, j'ai vu la gloire du Ressuscité. » Alléluia.

    GOSPEL DE LA MESSE

    On a enlevé le Seigneur, et je ne sais pas où on l'a mis

    Jn 20, 1.11-18

    Évangile de Jésus Christ selon saint Jean.

    Après la mort de Jésus, le premier jour de la semaine, Marie Madeleine se rend au tombeau de grand matin ; c’était encore les ténèbres. Elle s’aperçoit que la pierre a été enlevée du tombeau. Marie Madeleine se tenait près du tombeau, au-dehors, tout en pleurs. Et en pleurant, elle se pencha vers le tombeau. Elle aperçoit deux anges vêtus de blanc, assis l’un à la tête et l’autre aux pieds, à l’endroit où avait reposé le corps de Jésus.
    Ils lui demandent : « Femme, pourquoi pleures-tu ? » Elle leur répond : « On a enlevé mon Seigneur, et je ne sais pas où on l’a déposé. »
    Ayant dit cela, elle se retourna ; elle aperçoit Jésus qui se tenait là, mais elle ne savait pas que c’était Jésus.
    Jésus lui dit : « Femme, pourquoi pleures-tu ? Qui cherches-tu ? » Le prenant pour le jardinier, elle lui répond : « Si c’est toi qui l’as emporté, dis-moi où tu l’as déposé, et moi, j’irai le prendre. »
    Jésus lui dit alors : « Marie ! » S’étant retournée, elle lui dit en hébreu : « Rabbouni ! », c’est-à-dire : Maître.
    Jésus reprend : « Ne me retiens pas, car je ne suis pas encore monté vers le Père. Va trouver mes frères pour leur dire que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu. »
    Marie Madeleine s’en va donc annoncer aux disciples : « J’ai vu le Seigneur ! », et elle raconta ce qu’il lui avait dit.

  • LUNDI SEIZIÈME SEMAINE DE TEMPS ORDINAIRE 2013:

    Temps Ordinaire.

    PREMIÈRE LECTURE DE LA MESSE

     Les Égyptiens sauront que je suis le Seigneur, quand je me serai glorifié aux dépens de Pharaon 

    Ex 14, 5-18

    Lecture du livre de l’Exode.

    En ces jours-là,
        on annonça au roi d’Égypte,
    que le peuple d’Israël s’était enfui.
    Alors Pharaon et ses serviteurs
    changèrent de sentiment envers ce peuple.
    Ils dirent :
    « Qu’avons-nous fait en laissant partir Israël :
    il ne sera plus à notre service ! »
        Pharaon fit atteler son char et rassembler ses troupes ;
        il prit six cents chars d’élite et tous les chars de l’Égypte,
    chacun avec son équipage.
        Le Seigneur fit en sorte que s’obstine Pharaon, roi d’Égypte,
    qui se lança à la poursuite des fils d’Israël,
    tandis que ceux-ci avançaient librement.
        Les Égyptiens, tous les chevaux, les chars de Pharaon,
    ses guerriers et son armée, les poursuivirent
    et les rejoignirent alors qu’ils campaient au bord de la mer,
    près de Pi-Hahiroth, en face de Baal-Sefone.


        Comme Pharaon approchait, les fils d’Israël regardèrent
    et, voyant les Égyptiens lancés à leur poursuite,
    ils eurent très peur,
    et ils crièrent vers le Seigneur.
        Ils dirent à Moïse :
    « L’Égypte manquait-elle de tombeaux,
    pour que tu nous aies emmenés mourir dans le désert ?
    Quel mauvais service tu nous as rendu
    en nous faisant sortir d’Égypte !
        C’est bien là ce que nous te disions en Égypte :
    “Ne t’occupe pas de nous, laisse-nous servir les Égyptiens.
    Il vaut mieux les servir que de mourir dans le désert !” » 
         Moïse répondit au peuple :
    « N’ayez pas peur ! Tenez bon !
    Vous allez voir aujourd’hui
    ce que le Seigneur va faire pour vous sauver !
    Car, ces Égyptiens que vous voyez aujourd’hui,
    vous ne les verrez plus jamais.
        Le Seigneur combattra pour vous,
    et vous, vous n’aurez rien à faire. »
        Le Seigneur dit à Moïse :
    « Pourquoi crier vers moi ?
    Ordonne aux fils d’Israël de se mettre en route !
        Toi, lève ton bâton, étends le bras sur la mer,
    fends-la en deux,
    et que les fils d’Israël entrent au milieu de la mer à pied sec.
        Et moi, je ferai en sorte que les Égyptiens s’obstinent :
    ils y entreront derrière eux ;
    je me glorifierai aux dépens de Pharaon et de toute son armée,
    de ses chars et de ses guerriers.
        Les Égyptiens sauront que je suis le Seigneur,
    quand je me serai glorifié aux dépens de Pharaon,
    de ses chars et de ses guerriers. »


                - Parole du Seigneur.

    PSAUME RESPONSORIAL

    Ex 15, 1, 2, 3-4a, 4b-5, 6

    R/ Chantons pour le Seigneur !éclatante est sa gloire !.

    (cf. Ex 15, 1b)

    Acclamation de l'Évangile

    cf. Ps 94, 8

    Alléluia. Alléluia. Aujourd'hui, ne fermons pas notre cœur, mais écoutons la voix du Seigneur. Alléluia.

    GOSPEL DE LA MESSE

    Le signe de Jonas

    Mt 12, 38-42

    Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu.

    Quelques-uns des scribes et des pharisiens lui adressèrent la parole : « Maître, nous voudrions voir un signe venant de toi. »
    Il leur répondit : « Cette génération mauvaise et adultère réclame un signe, mais, en fait de signe, il ne sera donné que celui du prophète Jonas.
    Car Jonas est resté dans le ventre du monstre marin trois jours et trois nuits ; de même, le Fils de l'homme restera au cœur de la terre trois jours et trois nuits.
    Lors du Jugement, les habitants de Ninive se lèveront en même temps que cette génération, et ils la condamneront ; en effet, ils se sont convertis en réponse à la proclamation faite par Jonas, et il y a ici bien plus que Jonas.
    Lors du Jugement, la reine de Saba se dressera en même temps que cette génération, et elle la condamnera ; en effet, elle est venue de l'extrémité du monde pour écouter la sagesse de Salomon, et il y a ici bien plus que Salomon. »

Contenu mis à jour le 2012-01-10T00:00:00Z