Connectez-vous

MESSE JEUDI VINGT ET UNIÈME SEMAINE DE TEMPS ORDINAIRE 2013

Vous pouvez installer notre extension du cycle liturgique sur votre site Blogger, Wordpress et Joomla.

L'Eglise catholique romaine, selon le calendrier général romain, célèbre (Jeudi, 2013-08-29) ce qui suit:

  • La Décollation de Saint Jean-Baptiste, martyr 2013:

    PREMIÈRE LECTURE DE LA MESSE

    Je fais de toi une ville fortifiée face aux rois...

    Jr 1, 17-19

    Lecture du livre de Jérémie.

    Le Seigneur m'adressa la parole et me dit :
    « Lève-toi, tu prononceras contre mon peuple tout ce que je t'ordonnerai. Ne tremble pas devant eux, sinon, c'est moi qui te ferai trembler devant eux.Moi, je fais de toi aujourd'hui une ville fortifiée, une colonne de fer, un rempart de bronze, pour faire face à tout le pays, aux rois de Juda et à ses chefs, à ses prêtres et à tout le peuple. Ils te combattront, mais ils ne pourront rien contre toi, car je suis avec toi pour te délivrer. Parole du Seigneur. »

    PSAUME RESPONSORIAL

    Ps 70,1-2, 5-6ab, 15ab.17

    R/ Seigneur, ma bouche annoncera ta justice.
    En toi, Seigneur, j'ai mon refuge : garde-moi d'être humilié pour toujours. Dans ta justice, défends-moi, libère-moi, tends l'oreille vers moi, et sauve-moi. Sois le rocher qui m'accueille, toujours accessible ; tu as résolu de me sauver : ma forteresse et mon roc, c'est toi ! Seigneur mon Dieu, tu es mon espérance, mon appui dès ma jeunesse. Toi, mon soutien dès avant ma naissance, tu m'as choisi dès le ventre de ma mère.Ma bouche annonce tout le jour tes actes de justice et de salut.Mon Dieu, tu m'as instruit dès ma jeunesse, jusqu'à présent, j'ai proclamé tes merveilles.

    Acclamation de l'Évangile

    cf. Jn 5, 35.33

    Alléluia. Alléluia. Jean était la lampe qui brûle et qui éclaire ; il a rendu jusqu'à la mort témoignage à la vérité. Alléluia.

    GOSPEL DE LA MESSE

    La mort de Jean Baptiste

    Mc 6,17-29

    Évangile de Jésus Christ selon saint Marc.

    Hérode, prince de Galilée, avait fait arrêter Jean et l'avait mis en prison. En effet, il avait épousé Hérodiade, la femme de son frère Philippe, et Jean lui disait : « Tu n'as pas le droit de prendre la femme de ton frère. »Hérodiade en voulait donc à Jean, et elle cherchait à le faire mettre à mort. Mais elle n'y arrivait pas parce que Hérode avait peur de Jean : il savait que c'était un homme juste et saint, et il le protégeait ; quand il l'avait entendu, il était très embarrassé, et pourtant, il aimait l'entendre.

    Cependant, une occasion favorable se présenta lorsque Hérode, pour son anniversaire, donna un banquet à ses dignitaires, aux chefs de l'armée et aux notables de la Galilée.La fille d'Hérodiade fit son entrée et dansa. Elle plut à Hérode et à ses convives. Le roi dit à la jeune fille : « Demande-moi tout ce que tu veux, je te le donnerai. »Et il lui fit ce serment : « Tout ce que tu me demanderas, je te le donnerai, même si c'est la moitié de mon royaume. »
    Elle sortit alors pour dire à sa mère : « Qu'est-ce que je vais demander ? » Hérodiade répondit : « La tête de Jean le Baptiste. »
    Aussitôt la jeune fille s'empressa de retourner auprès du roi, et lui fit cette demande : « Je veux que tout de suite tu me donnes sur un plat la tête de Jean Baptiste. »
    Le roi fut vivement contrarié ; mais à cause du serment fait devant les convives, il ne voulut pas lui opposer un refus.
    Aussitôt il envoya un garde avec l'ordre d'apporter la tête de Jean. Le garde s'en alla, et le décapita dans la prison. Il apporta 1a tête sur un plat, la donna à la jeune fille, et la jeune fille la donna à sa mère.

    Lorsque les disciples de Jean apprirent cela, ils vinrent prendre son corps et le déposèrent dans un tombeau.

  • JEUDI VINGT ET UNIÈME SEMAINE DE TEMPS ORDINAIRE 2013:

    Temps Ordinaire.

    PREMIÈRE LECTURE DE LA MESSE

     Que le Seigneur vous donne, entre vous et à l’égard de tous, un amour de plus en plus intense et débordant 

    1 Th 3, 7-13

    Lecture de la première lettre de saint Paul apôtre aux Thessaloniciens.

    Frères,
    nous sommes réconfortés grâce à vous
    au milieu de toutes nos difficultés et de notre détresse,
    à cause de votre foi.
        Et maintenant nous revivons,
    puisque vous autres, vous tenez bon dans le Seigneur.
        Comment pourrions-nous assez rendre grâce à Dieu à votre sujet,
    pour toute la joie que nous avons à cause de vous
    devant notre Dieu ?
        Nous le prions avec ardeur, jour et nuit,
    pour que nous puissions revoir votre visage
    et compléter ce qui manque à votre foi.
        Que Dieu lui-même, notre Père, et que notre Seigneur Jésus
    nous tracent le chemin jusqu’à vous.
        Que le Seigneur vous donne,
    entre vous et à l’égard de tous les hommes,
    un amour de plus en plus intense et débordant,
    comme celui que nous avons pour vous.
        Et qu’ainsi il affermisse vos cœurs,
    les rendant irréprochables en sainteté
    devant Dieu notre Père,
    lors de la venue de notre Seigneur Jésus
    avec tous les saints. Amen.


                - Parole du Seigneur.

    PSAUME RESPONSORIAL

    Ps 89 (90), 3-4, 12-13, 14.17abc

    R/ Rassasie-nous de ton amour, Seigneur :nous serons dans la joie. (cf. Ps 89, 14)
    Tu fais retourner l’homme à la poussière ;tu as dit : « Retournez, fils d’Adam ! »À tes yeux, mille ans sont comme hier,c’est un jour qui s’en va, une heure dans la nuit. Apprends-nous la vraie mesure de nos jours :que nos cœurs pénètrent la sagesse.Reviens, Seigneur, pourquoi tarder ?Ravise-toi par égard pour tes serviteurs. Rassasie-nous de ton amour au matin,que nous passions nos jours dans la joie et les chants.Que vienne sur nous la douceur du Seigneur notre Dieu !Consolide pour nous l’ouvrage de nos mains.

    Acclamation de l'Évangile

    Mt 24, 42.44

    Alléluia. Alléluia. Soyez vigilants et demeurez prêts : vous ne connaissez pas l'heure où le Fils de l'homme viendra. Alléluia.

    GOSPEL DE LA MESSE

    Discours sur la venue du Fils de l'homme : être vigilants comme de bons serviteurs

    Mt 24, 42-51

    Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu.

    Jésus parlait à ses disciples de sa venue :
    «Veillez, car vous ne connaissez pas le jour où votre Seigneur viendra.
    Vous le savez bien : si le maître de maison avait su à quelle heure de la nuit le voleur viendrait, il aurait veillé et n'aurait pas laissé percer le mur de sa maison.
    Tenez-vous donc prêts, vous aussi : c'est à l'heure où vous n'y penserez pas que le Fils de l'homme viendra.
    Quel est donc le serviteur fidèle et sensé à qui le maître de maison a confié la charge de son personnel pour lui donner la nourriture en temps voulu ? Heureux ce serviteur que son maître, en arrivant, trouvera à son travail ! Amen, je vous le déclare : il lui confiera la charge de tous ses biens.
    Mais si ce mauvais serviteur se dit : 'Mon maître s'attarde', et s'il se met à frapper ses compagnons, s'il mange et boit avec les ivrognes, son maître viendra le jour où il ne l'attend pas et à l'heure qu'il n'a pas prévue : il se séparera de lui et le mettra parmi les hypocrites ; là il y aura des pleurs et des grincements de dents.»

Contenu mis à jour le 2012-01-10T00:00:00Z