Connectez-vous

MESSE MARDI SIXIÈME SEMAINE DE PÂQUES 2011

Vous pouvez installer notre extension du cycle liturgique sur votre site Blogger, Wordpress et Joomla.

L'Eglise catholique romaine, selon le calendrier général romain, célèbre (Mardi, 2011-05-31) ce qui suit:

  • Visitation de la Bienheureuse Vierge Marie 2011:

    PREMIÈRE LECTURE DE LA MESSE

    Réjouis-toi, fille de Sion, le Seigneur est en toi

    So 3,14-18a

    Lecture du livre de Sophonie.

    Pousse des cris de joie, fille de Sion ! Éclate en ovations, Israël ! Réjouis-toi, tressaille d’allégresse, fille de Jérusalem ! Le Seigneur a écarté tes accusateurs, il a fait rebrousser chemin à ton ennemi. Le roi d’Israël, le Seigneur, est en toi. Tu n’as plus à craindre le malheur. Ce jour-là, on dira à Jérusalem : « Ne crains pas, Sion ! Ne laisse pas tes mains défaillir ! Le Seigneur ton Dieu est en toi, le héros qui apporte le salut. Il aura en toi sa joie et son allégresse, il te renouvellera par son amour ; il dansera pour toi avec des cris de joie, comme aux jours de fête. »

    PSAUME RESPONSORIAL

    Cantique Is 12, 2, 4bcd-5a, 5bc-6

    R/ Il est grand au milieu de toi,ton Dieu, ton Sauveur.
    Voici le Dieu qui me sauve :j’ai confiance ; plus de crainte pour moi !Ma force et mon chant, c’est le Seigneur ;il est pour moi le salut.Rendez grâce au Seigneur,proclamez son nom,annoncez parmi les peuples ses hauts faits !Jouez pour le Seigneur.Car il a fait des prodigesque toute la terre connaît.Jubilez, criez de joie, habitants de Sion,car il est grand au milieu de vous, le Saint d’Israël !

    Acclamation de l'Évangile

    Alléluia. Alléluia. Chante et réjouis-toi, Vierge Marie, messagère de la Bonne Nouvelle : le Seigneur a visité son peuple. Alléluia.

    GOSPEL DE LA MESSE

    La Visitation

    Lc 1, 39-56

    Évangile de Jésus Christ selon saint Luc.

    En ces jours-là, Marie se mit en route rapidement vers une ville de la montagne de Judée. Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth.
    Or, quand Élisabeth entendit la salutation de Marie, l’enfant tressaillit en elle. Alors, Élisabeth fut remplie de l’Esprit Saint, et s’écria d’une voix forte :
    « Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni. Comment ai-je ce bonheur que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? Car, lorsque j’ai entendu tes paroles de salutation, l’enfant a tressailli d’allégresse au-dedans de moi. Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur. »
    Marie dit alors : « Mon âme exalte le Seigneur, mon esprit exulte en Dieu mon Sauveur. Il s’est penché sur son humble servante ; désormais tous les âges me diront bienheureuse. Le Puissant fit pour moi des merveilles ; Saint est son nom ! Son amour s’étend d’âge en âge sur ceux qui le craignent. Déployant la force de son bras, il disperse les superbes. Il renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles. Il comble de biens les affamés, renvoie les riches les mains vides. Il relève Israël son serviteur, il se souvient de son amour, de la promesse faite à nos pères, en faveur d’Abraham et de sa race à jamais. »

    Marie demeura avec Élisabeth environ trois mois, puis elle s’en retourna chez elle.

  • MARDI SIXIÈME SEMAINE DE PÂQUES 2011:

    Temps de Pâques.

    PREMIÈRE LECTURE DE LA MESSE

    Paul et Silas, emprisonnés à Philippes et libérés miraculeusement, baptisent leur gardien et sa famille

    Ac 16, 22-34

    Lecture du livre des Actes des Apôtres.

    Dans la ville de Philippes, la foule se souleva contre Paul et Silas ; les magistrats ordonnèrent de les dépouiller de leurs vêtements pour leur donner la bastonnade.
    Après les avoir roués de coups, on les jeta en prison, en donnant au gardien la consigne de les surveiller de près.
    Pour appliquer cette consigne, il les mit tout au fond de la prison, avec les pieds coincés dans des blocs de bois.
    Vers le milieu de la nuit, Paul et Silas priaient et chantaient les louanges de Dieu, et les autres détenus les écoutaient.
    Tout à coup, il y eut un violent tremblement de terre, qui secoua les fondations de la prison : à l'instant même, toutes les portes s'ouvrirent, et les entraves de tous les détenus sautèrent.
    Le gardien, tiré de son sommeil, vit que les portes de la prison étaient ouvertes ; croyant que les détenus s'étaient évadés, il dégaina son épée et il allait se donner la mort.
    Mais Paul se mit à crier : « Ne va pas te faire de mal, nous sommes tous là. »
    Le gardien réclama de la lumière ; tout tremblant, il accourut et se jeta aux pieds de Paul et de Silas.
    Puis il les emmena dehors et leur demanda : « Que dois-je faire pour être sauvé, mes seigneurs ? »
    Ils lui répondirent : « Crois au Seigneur Jésus ; alors tu seras sauvé, toi et toute ta maison. »
    Ils lui annoncèrent la parole du Seigneur, ainsi qu'à tous ceux qui vivaient dans sa maison.
    À l'heure même, en pleine nuit, le gardien les emmena pour laver leurs plaies. À l'instant même, il reçut le baptême avec tous les siens.
    Puis il invita Paul et Silas à monter chez lui, fit préparer la table et, avec toute sa maison, il laissa déborder sa joie de croire en Dieu.

    PSAUME RESPONSORIAL

    Ps 137, 1-2a, 2bc-3, 7c-8

    R/ Tu m'as sauvé, Seigneur, par ta puissance.
    De tout mon cœur, Seigneur, je te rends grâce : tu as entendu les paroles de ma bouche. Je te chante en présence des anges,vers ton temple sacré, je me prosterne. Je rends grâce à ton nom pour ton amour et ta vérité, car tu élèves, au-dessus de tout, ton nom et ta parole.Le jour où tu répondis à mon appel,tu fis grandir en mon âme la force.Ta droite me rend vainqueur.Le Seigneur fait tout pour moi !Seigneur, éternel est ton amour :n'arrête pas l'œuvre de tes mains.

    Acclamation de l'Évangile

    cf. Ap 1, 5

    Alléluia. Alléluia. Jésus Christ, témoin fidèle, premier-né d'entre les morts, tu nous aimes, et par ton sang tu nous délivres du péché. Alléluia.

    GOSPEL DE LA MESSE

    Discours de la Cène : l'Esprit que Jésus enverra sera son avocat devant le monde

    Jn 16, 5-11

    Évangile de Jésus Christ selon saint Jean.

    À l'heure où Jésus passait de ce monde à son père, il disait à ses disciples : « Je m'en vais maintenant auprès de celui qui m'a envoyé, et aucun de vous ne me demande : 'Où vas-tu ?'
    Mais, parce que je vous ai parlé ainsi, votre cœur est plein de tristesse.
    Pourtant, je vous dis la vérité : c'est votre intérêt que je m'en aille, car, si je ne m'en vais pas, le Défenseur ne viendra pas à vous ; mais si je pars, je vous l'enverrai.
    Quand il viendra, il dénoncera l'erreur du monde sur le péché, sur le bon droit, et sur la condamnation.
    Il montrera où est le péché, car l'on ne croit pas en moi.
    Il montrera où est le bon droit, car je m'en vais auprès du Père, et vous ne me verrez plus.
    Il montrera où est la condamnation, car le prince de ce monde est déjà condamné. »

Contenu mis à jour le 2012-01-10T00:00:00Z