Connectez-vous

MESSE JEUDI HUITIÈME SEMAINE DE TEMPS ORDINAIRE 2012

Vous pouvez installer notre extension du cycle liturgique sur votre site Blogger, Wordpress et Joomla.

L'Eglise catholique romaine, selon le calendrier général romain, célèbre (Jeudi, 2012-05-31) ce qui suit:

  • Visitation de la Bienheureuse Vierge Marie 2012:

    PREMIÈRE LECTURE DE LA MESSE

    Réjouis-toi, fille de Sion, le Seigneur est en toi

    So 3,14-18a

    Lecture du livre de Sophonie.

    Pousse des cris de joie, fille de Sion ! Éclate en ovations, Israël ! Réjouis-toi, tressaille d’allégresse, fille de Jérusalem ! Le Seigneur a écarté tes accusateurs, il a fait rebrousser chemin à ton ennemi. Le roi d’Israël, le Seigneur, est en toi. Tu n’as plus à craindre le malheur. Ce jour-là, on dira à Jérusalem : « Ne crains pas, Sion ! Ne laisse pas tes mains défaillir ! Le Seigneur ton Dieu est en toi, le héros qui apporte le salut. Il aura en toi sa joie et son allégresse, il te renouvellera par son amour ; il dansera pour toi avec des cris de joie, comme aux jours de fête. »

    PSAUME RESPONSORIAL

    Cantique Is 12, 2, 4bcd-5a, 5bc-6

    R/ Il est grand au milieu de toi,ton Dieu, ton Sauveur.
    Voici le Dieu qui me sauve :j’ai confiance ; plus de crainte pour moi !Ma force et mon chant, c’est le Seigneur ;il est pour moi le salut.Rendez grâce au Seigneur,proclamez son nom,annoncez parmi les peuples ses hauts faits !Jouez pour le Seigneur.Car il a fait des prodigesque toute la terre connaît.Jubilez, criez de joie, habitants de Sion,car il est grand au milieu de vous, le Saint d’Israël !

    Acclamation de l'Évangile

    Alléluia. Alléluia. Chante et réjouis-toi, Vierge Marie, messagère de la Bonne Nouvelle : le Seigneur a visité son peuple. Alléluia.

    GOSPEL DE LA MESSE

    La Visitation

    Lc 1, 39-56

    Évangile de Jésus Christ selon saint Luc.

    En ces jours-là, Marie se mit en route rapidement vers une ville de la montagne de Judée. Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth.
    Or, quand Élisabeth entendit la salutation de Marie, l’enfant tressaillit en elle. Alors, Élisabeth fut remplie de l’Esprit Saint, et s’écria d’une voix forte :
    « Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni. Comment ai-je ce bonheur que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? Car, lorsque j’ai entendu tes paroles de salutation, l’enfant a tressailli d’allégresse au-dedans de moi. Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur. »
    Marie dit alors : « Mon âme exalte le Seigneur, mon esprit exulte en Dieu mon Sauveur. Il s’est penché sur son humble servante ; désormais tous les âges me diront bienheureuse. Le Puissant fit pour moi des merveilles ; Saint est son nom ! Son amour s’étend d’âge en âge sur ceux qui le craignent. Déployant la force de son bras, il disperse les superbes. Il renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles. Il comble de biens les affamés, renvoie les riches les mains vides. Il relève Israël son serviteur, il se souvient de son amour, de la promesse faite à nos pères, en faveur d’Abraham et de sa race à jamais. »

    Marie demeura avec Élisabeth environ trois mois, puis elle s’en retourna chez elle.

  • JEUDI HUITIÈME SEMAINE DE TEMPS ORDINAIRE 2012:

    Temps Ordinaire.

    PREMIÈRE LECTURE DE LA MESSE

    Enfants nouveau-nés, pierres vivantes dans le nouveau peuple de Dieu

    1P 2, 2-5.9-12

    Lecture de la première lettre de saint Pierre Apôtre.

    Frères, soyez semblables à des enfants nouveau-nés, soyez avides de la Parole, comme un lait pur qui vous fera grandir pour arriver au salut,
    puisque "Vous avez goûté combien le Seigneur est bon", comme dit l'Écriture.
    Approchez-vous de lui : il est la pierre vivante que les hommes ont éliminée, mais que Dieu a choisie parce qu'il en connaît la valeur.
    Vous aussi, soyez les pierres vivantes qui servent à construire le Temple spirituel, et vous serez le sacerdoce saint, présentant des offrandes spirituelles que Dieu pourra accepter à cause du Christ Jésus.
    Oui, c'est vous qui êtes la race choisie, le sacerdoce royal, la nation sainte, le peuple qui appartient à Dieu ; vous êtes donc chargés d'annoncer les merveilles de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière.
    Car autrefois vous n'étiez pas son peuple, mais aujourd'hui vous êtes le peuple de Dieu. Vous étiez privés d'amour, mais aujourd'hui Dieu vous a montré son amour.
    Mes bien-aimés, puisque vous êtes ici-bas des gens de passage et des voyageurs, je vous exhorte à fuir les tendances égoïstes de la chair qui mènent leur combat contre l'âme.
    Ayez au milieu des païens une conduite excellente ; ainsi, alors même qu'ils vous calomnient en vous traitant de malfaiteurs, ils auront devant les yeux vos actions excellentes, et ils rendront gloire à Dieu, le jour où il viendra visiter son peuple.

    PSAUME RESPONSORIAL

    Ps 99, 1-2, 3, 4, 5

    R/ Allez vers le Seigneur parmi les chants d'allégresse.
    Acclamez le Seigneur, terre entière, servez le Seigneur dans l'allégresse, venez à lui avec des chants de joie ! Reconnaissez que le Seigneur est Dieu : il nous a faits, et nous sommes à lui, nous, son peuple, son troupeau. Venez dans sa maison lui rendre grâce, dans sa demeure chanter ses louanges ; rendez-lui grâce et bénissez son nom ! Oui, le Seigneur est bon, éternel est son amour, sa fidélité demeure d'âge en âge.

    Acclamation de l'Évangile

    cf. Jn 8, 12

    Alléluia. Alléluia. Lumière du monde, Jésus Christ, celui qui marche à ta suite aura la lumière de la vie. Alléluia.

    GOSPEL DE LA MESSE

    Un aveugle guéri part à la suite de Jésus vers Jérusalem

    Mc 10, 46-52

    Évangile de Jésus Christ selon saint Marc.

    Jésus et ses disciples arrivent à Jéricho. Et tandis que Jésus sortait de Jéricho avec ses disciples et une foule nombreuse, un mendiant aveugle, Bartimée, le fils de Timée, était assis au bord de la route.
    Apprenant que c'était Jésus de Nazareth, il se mit à crier : « Jésus, fils de David, aie pitié de moi ! »
    Beaucoup de gens l'interpellaient vivement pour le faire taire, mais il criait de plus belle : « Fils de David, aie pitié de moi ! »
    Jésus s'arrête et dit : « Appelez-le. » On appelle donc l'aveugle, et on lui dit : « Confiance, lève-toi ; il t'appelle. »
    L'aveugle jeta son manteau, bondit et courut vers Jésus.
    Jésus lui dit : « Que veux-tu que je fasse pour toi ? — Rabbouni, que je voie. »
    Et Jésus lui dit : « Va, ta foi t'a sauvé. » Aussitôt l'homme se mit à voir, et il suivait Jésus sur la route.

Contenu mis à jour le 2012-01-10T00:00:00Z