Connectez-vous

MESSE VENDREDI HUITIÈME SEMAINE DE TEMPS ORDINAIRE 2013

Vous pouvez installer notre extension du cycle liturgique sur votre site Blogger, Wordpress et Joomla.

L'Eglise catholique romaine, selon le calendrier général romain, célèbre (Vendredi, 2013-05-31) ce qui suit:

  • Visitation de la Bienheureuse Vierge Marie 2013:

    PREMIÈRE LECTURE DE LA MESSE

    Réjouis-toi, fille de Sion, le Seigneur est en toi

    So 3,14-18a

    Lecture du livre de Sophonie.

    Pousse des cris de joie, fille de Sion ! Éclate en ovations, Israël ! Réjouis-toi, tressaille d’allégresse, fille de Jérusalem ! Le Seigneur a écarté tes accusateurs, il a fait rebrousser chemin à ton ennemi. Le roi d’Israël, le Seigneur, est en toi. Tu n’as plus à craindre le malheur. Ce jour-là, on dira à Jérusalem : « Ne crains pas, Sion ! Ne laisse pas tes mains défaillir ! Le Seigneur ton Dieu est en toi, le héros qui apporte le salut. Il aura en toi sa joie et son allégresse, il te renouvellera par son amour ; il dansera pour toi avec des cris de joie, comme aux jours de fête. »

    PSAUME RESPONSORIAL

    Cantique Is 12, 2, 4bcd-5a, 5bc-6

    R/ Il est grand au milieu de toi,ton Dieu, ton Sauveur.
    Voici le Dieu qui me sauve :j’ai confiance ; plus de crainte pour moi !Ma force et mon chant, c’est le Seigneur ;il est pour moi le salut.Rendez grâce au Seigneur,proclamez son nom,annoncez parmi les peuples ses hauts faits !Jouez pour le Seigneur.Car il a fait des prodigesque toute la terre connaît.Jubilez, criez de joie, habitants de Sion,car il est grand au milieu de vous, le Saint d’Israël !

    Acclamation de l'Évangile

    Alléluia. Alléluia. Chante et réjouis-toi, Vierge Marie, messagère de la Bonne Nouvelle : le Seigneur a visité son peuple. Alléluia.

    GOSPEL DE LA MESSE

    La Visitation

    Lc 1, 39-56

    Évangile de Jésus Christ selon saint Luc.

    En ces jours-là, Marie se mit en route rapidement vers une ville de la montagne de Judée. Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth.
    Or, quand Élisabeth entendit la salutation de Marie, l’enfant tressaillit en elle. Alors, Élisabeth fut remplie de l’Esprit Saint, et s’écria d’une voix forte :
    « Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni. Comment ai-je ce bonheur que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? Car, lorsque j’ai entendu tes paroles de salutation, l’enfant a tressailli d’allégresse au-dedans de moi. Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur. »
    Marie dit alors : « Mon âme exalte le Seigneur, mon esprit exulte en Dieu mon Sauveur. Il s’est penché sur son humble servante ; désormais tous les âges me diront bienheureuse. Le Puissant fit pour moi des merveilles ; Saint est son nom ! Son amour s’étend d’âge en âge sur ceux qui le craignent. Déployant la force de son bras, il disperse les superbes. Il renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles. Il comble de biens les affamés, renvoie les riches les mains vides. Il relève Israël son serviteur, il se souvient de son amour, de la promesse faite à nos pères, en faveur d’Abraham et de sa race à jamais. »

    Marie demeura avec Élisabeth environ trois mois, puis elle s’en retourna chez elle.

  • VENDREDI HUITIÈME SEMAINE DE TEMPS ORDINAIRE 2013:

    Temps Ordinaire.

    PREMIÈRE LECTURE DE LA MESSE

    Nos ancêtres furent des hommes de miséricorde ; et leur nom reste vivant pour toutes les générations

    Si 44, 1.9-13

    Lecture du livre de Ben Sira le Sage.

    Faisons l’éloge de ces hommes glorieux
    qui sont nos ancêtres.
    Il y en a d’autres dont le souvenir s’est perdu ;
    ils sont morts, et c’est comme s’ils n’avaient jamais existé,
    c’est comme s’ils n’étaient jamais nés,
    et de même leurs enfants après eux.
    Il n’en est pas ainsi des hommes de miséricorde,
    leurs œuvres de justice n’ont pas été oubliées.
    Avec leur postérité se maintiendra
    le bel héritage que sont leurs descendants.
    Leur postérité a persévéré dans les lois de l’Alliance,
    leurs enfants y sont restés fidèles grâce à eux.
    Leur descendance subsistera toujours,
    jamais leur gloire ne sera effacée.


    - Parole du Seigneur.

    PSAUME RESPONSORIAL

    149, 1-2, 3-4, 5-6a.9b

    R/ Le Seigneur aime son peuple ! ou : Alléluia ! (cf. 149, 4a)
    Chantez au Seigneur un chant nouveau,louez-le dans l’assemblée de ses fidèles !En Israël, joie pour son créateur ;dans Sion, allégresse pour son Roi ! Dansez à la louange de son nom,jouez pour lui, tambourins et cithares !Car le Seigneur aime son peuple,il donne aux humbles l’éclat de la victoire. Que les fidèles exultent, glorieux,criant leur joie à l’heure du triomphe.Qu’ils proclament les éloges de Dieu :c’est la fierté de ses fidèles.

    Acclamation de l'Évangile

    Ps 1, 2-3

    Alléluia. Alléluia. Heureux qui se plaît dans la loi du Seigneur : il donne du fruit en son temps. Alléluia.

    GOSPEL DE LA MESSE

    Par ses actions prophétiques, Jésus condamne le culte ancien

    Mc 11, 11-25

    Évangile de Jésus Christ selon saint Marc.

    Après son arrivée au milieu des acclamations, Jésus entra à Jérusalem, dans le Temple. Il inspecta du regard toutes choses et, comme c'était déjà le soir, il sortit avec les Douze pour aller à Béthanie.
    Le lendemain, quand ils quittèrent Béthanie, il eut faim.
    Voyant de loin un figuier qui avait des feuilles, il alla voir s'il y trouverait quelque chose ; mais, en s'approchant, il ne trouva que des feuilles, car ce n'était pas la saison des figues.
    Alors il dit au figuier : « Que jamais plus personne ne mange de tes fruits ! » Et ses disciples écoutaient.
    Ils arrivent à Jérusalem. Alors Jésus entra dans le Temple et se mit à expulser ceux qui vendaient et ceux qui achetaient dans le Temple. Il renversa les comptoirs des changeurs et les sièges des marchands de colombes,et il ne laissait personne traverser le Temple en portant quoi que ce soit.
    Il enseignait, et il déclarait aux gens : « L'Écriture ne dit-elle pas : Ma maison s'appellera maison de prière pour toutes les nations ? Or vous, vous en avez fait une caverne de bandits. »
    Les chefs des prêtres et les scribes apprirent la chose, et ils cherchaient comment le faire mourir. En effet, ils avaient peur de lui, car toute la foule était frappée par son enseignement.
    Et quand le soir tombait, Jésus et ses disciples s'en allaient hors de la ville.
    Le lendemain matin, en passant, ils virent le figuier qui était desséché jusqu'aux racines.
    Pierre, se rappelant ce qui s'était passé, dit à Jésus : « Rabbi, regarde : le figuier que tu as maudit est desséché. »
    Alors Jésus leur déclare : « Ayez foi en Dieu.
    Amen, je vous le dis : tout homme qui dira à cette montagne : 'Enlève-toi de là, et va te jeter dans la mer', s'il ne doute pas dans son coeur, mais croit que ce qu'il dit va arriver, cela lui sera accordé !
    C'est pourquoi, je vous le dis : tout ce que vous demandez dans la prière, croyez que vous l'avez déjà reçu, cela vous sera accordé.
    Et quand vous êtes là, en train de prier, si vous avez quelque chose contre quelqu'un, pardonnez-lui, pour que votre Père qui est aux cieux vous pardonne aussi vos fautes. »

Contenu mis à jour le 2012-01-10T00:00:00Z