Connectez-vous

MESSE JEUDI TRENTE ET UNIÈME SEMAINE DE TEMPS ORDINAIRE 2013

Vous pouvez installer notre extension du cycle liturgique sur votre site Blogger, Wordpress et Joomla.

L'Eglise catholique romaine, selon le calendrier général romain, célèbre (Jeudi, 2013-11-07) ce qui suit:

  • JEUDI TRENTE ET UNIÈME SEMAINE DE TEMPS ORDINAIRE 2013:

    Temps Ordinaire.

    PREMIÈRE LECTURE DE LA MESSE

    Notre vie et notre mort sous le regard de Dieu

    Rm 14, 7-12

    Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre aux Romains.

    Frères,
    aucun d'entre nous ne vit pour soi-même, et aucun ne meurt pour soi-même : si nous vivons, nous vivons pour le Seigneur ; si nous mourons, nous mourons pour le Seigneur. Dans notre vie comme dans notre mort, nous appartenons au Seigneur. Car, si le Christ a connu la mort, puis la vie, c'est pour devenir le Seigneur et des morts et des vivants.
    Alors toi, pourquoi juger ton frère ? Toi, pourquoi mépriser ton frère ? Tous nous comparaîtrons devant le tribunal de Dieu. Car il est écrit : Aussi vrai que je suis vivant, dit le Seigneur, toute créature tombera à genoux devant moi, et toute langue acclamera Dieu. Ainsi chacun de nous devra rendre compte à Dieu pour soi-même.

    PSAUME RESPONSORIAL

    26, 1, 4abcd, 13-14

    R/ Je verrai la bonté de Dieu sur la terre des vivants.
    Le Seigneur est ma lumière et mon salut ;    de qui aurais-je crainte ? Le Seigneur est le rempart de ma vie ;    devant qui tremblerais-je ?J'ai demandé une chose au Seigneur,    la seule que je cherche : habiter la maison du Seigneur    tous les jours de ma vie. J'en suis sûr, je verrai les bontés du Seigneur    sur la terre des vivants. « Espère le Seigneur, sois fort et prends courage ;    espère le Seigneur. »

    Acclamation de l'Évangile

    Lc 19, 10

    Alléluia. Alléluia. Le Fils de l'homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu. Alléluia.

    GOSPEL DE LA MESSE

    Jésus et les pécheurs : paraboles de la brebis perdue et de la drachme perdue

    Lc 15, 1-10

    Évangile de Jésus Christ selon saint Luc.

    Les publicains et les pécheurs venaient tous à Jésus pour l'écouter. Les pharisiens et les scribes récriminaient contre lui : « Cet homme fait bon accueil aux pécheurs, et il mange avec eux ! »
    Alors Jésus leur dit cette parabole : « Si l'un de vous a cent brebis et en perd une, ne laisse-t-il pas les quatre-vingt-dix-neuf autres dans le désert pour aller chercher celle qui est perdue, jusqu'à ce qu'il la retrouve ? Quand il l'a retrouvée, tout joyeux, il la prend sur ses épaules, et, de retour chez lui, il réunit ses amis et ses voisins ; il leur dit : 'Réjouissez-vous avec moi, car j'ai retrouvé ma brebis, celle qui était perdue !' Je vous le dis : C'est ainsi qu'il y aura de la joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se convertit, plus que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n'ont pas besoin de conversion.
    Ou encore, si une femme a dix pièces d'argent et en perd une, ne va-t-elle pas allumer une lampe, balayer la maison, et chercher avec soin jusqu'à ce qu'elle la retrouve ? Quand elle l'a retrouvée, elle réunit ses amies et ses voisines et leur dit : 'Réjouissez-vous avec moi, car j'ai retrouvé la pièce d'argent que j'avais perdue !' De même, je vous le dis : Il y a de la joie chez les anges de Dieu pour un seul pécheur qui se convertit. »

Contenu mis à jour le 2012-01-10T00:00:00Z